jeudi 31 octobre 2013

and the winner is... (2)

ben c'est pas celui qu'on croyait... les petits david se sont unis contre le grand goliath, et ont mis fin à plus de 18 ans de 'règne' de juncker. 

c'est le petit jeune, xavier bettel, 40ans, le bourgmestre de luxembourg, qui a gagné le pompon



 et doit maintenant former un gouvernement de coalition avec les socialistes et les verts. il a deux mois pour y arriver. souhaitons lui bon courage... nous on connaît...

mercredi 30 octobre 2013

slagveuk

contribution de compagnon idéal au ptitlu (il a son propre blog "de l'autre côté de l'écran", ça s'appelle)

"Ceux qui connaissent le donjon de Naheulbeuk (ceux qui ne connaissent pas connaitront bientôt) savent que "slagveuk" signifie "manger" en troll. Et justement manger est, avec lancer les dés et optimiser son perso, une des activités favorites du rôliste.
Le standard rôliste en terme de nourriture est à peu près l'exact opposé de celui du mannequin anorexique ou de l'athlète olympique : calories, gras et sucre, en grande quantité.
Pour le plat, le rôliste est plutôt pizza (à emporter, c'est moins cher, or le rôliste doit être économe... pour pouvoir acheter plus de suppléments et de figurines) même si le grec talonne de près. Le rôliste prendra bien volontiers un dessert, même si l'étape suivante (grignotage) apporte dèjà son content de sucre. Le grignotage est sûrement l'un des points les plus importants d'une table de jeu de rôle. Gâteaux, chocolats et ses dérivés, parfois bonbons, tournent allègrement entre les joueurs entre les rounds de combats. C'est ma spécialité personnelle et d'ailleurs je devrais demander des rétro-commissions à Kinder tellement je leur ai fait gagner d'argent ces dernières années !
Par dessus tout ça il y a la boisson. Les produits Coca sont en tête de liste, même si Pepsi résiste. Il y a quand même les amateurs d'Oasis aussi sans oublier les autres "Soda-like" (qui a pensé "brain soda"?) et bien sur nos amis les buveurs de bière.

Sucre, gras et calorie je vous dis !

Depuis mon emménagement au Grand Duché les choses ont changé. On a perdu les pizzas et les sodas se sont réduits au minimum syndical (une bouteille). Le grignotage a été maintenu... Jusqu'à l'arrivée du ptitlu, qui s'est alliée à the mask pour censurer ce dernier bastion de la culture culinaire rôliste.
bref avant nos repas c'était ça :
 maintenant c'est ça : 
si vous connaissez le numéro de téléphone de "SoS rôlistes martyrisés", faites passer..."

mardi 29 octobre 2013

ceci est un chapeau

voilà ce qui se passe quand on met n'importe quoi dans la machine à laver...
et non, ce n'est pas compagnon idéal qui a sévi mais bel et bien leptitlu lui-même... comme quoi, on n'a pas trop d'un congé formation pour se familiariser avec les tâches ménagères...



dimanche 27 octobre 2013

vous en avez rêvé...

milka l'a fait... 
non je plaisante, c'est juste une vision bucolique dans la campagne luxembourgeoise (enfin j'espère)


samedi 26 octobre 2013

grille pain space odity

madame mère est un jour revenue d'un magasin avec un étrange objet mi années 50, mi sciences fiction, on ne sait pas trop. 




évidemment dès qu'on sait tout s'éclaire, c'est un grille pain, 


mais space le grille pain, pas d'interrupteur, juste une prise, 

 

pas de dispositif pour éjecter le pain quand c'est prêt, on doit retourner soi même le bout de pain, 

 

et si on l'oublie... too bad !





vendredi 25 octobre 2013

pompon

aujourd'hui je vais vous entretenir d'une activité intemporelle dont les retombées sont plurielles : ça occupe, ça calme, ça change du ménage, et ça décore, voire plus.

donc...pour faire un pompon il faut :
- du carton
- de la laine
- des ciseaux
de la patience et de l'huile de coude,

faire deux cercles égaux évidés en leur centre par un autre cercle, la taille du pompon aura la taille du grand cercle (en volume évidemment),

enrouler la laine autour des deux grands cercles en passant pas le trou du milieu et quand il y a tellement de laine qu'il n'y a plus de trou, couper la laine sur la tranche en passant un fil ou un ruban entre les deux cercles de façon à faire un nœud pour retenir les brins. retirer délicatement les cercles de carton (on peut aussi les couper), mettre en forme le pompon.






bon et si vraiment vous n'y comprenez goutte cliquez ici : sarah va vous expliquer (les pompons pour les nuls).
et à quoi ça sert, me direz-vous ?

à rien, quoique... 
ici dans le petit pays c'est une alternative aux orchidées...




jeudi 24 octobre 2013

tous les hommes veulent avoir un gros engin

hommage à mes lecteurs qui ont toujours voulu avoir un gros engin et pour qui caterpillar n'est pas une marque de croquenots mais la marque de celui qu'ils voulaient conduire quand ils étaient petits, jaune de préférence.






hein que vous le voulez encore, hein ?...

mercredi 23 octobre 2013

au pays de candie

j'ai rencontré candie il y a quelques années en inde. elle vit maintenant au timor oriental. non, le timor n'est pas qu'un insecticide, c'est aussi un pays, et candie a bien voulu nous faire partager ses impressions et ses refléxions sur son environnement. je la remercie de sa contribution au ptitlu.

"Le Timor-Oriental – ou Timor-Leste – est le pays le plus neuf dans le paysage asiatique. 
Independant depuis 2002, il se construit et se renforce un petit peu tous les jours. Avec à peine un peu plus de 10 ans d’indépendance, il présente certains défis communs aux jeunes états qui manquent de maturité (capacité réduites des institutions étatiques par exemple) 
... mais surprend aussi par un niveau de modernité par ailleurs (on y trouve l’internet sans fil gratuit à l’aéroport !). Ces contradictions ne cessent de surprendre le visiteur.  
L’indépendance a été acquise après 25 ans d’occupation indonésienne, brutale et meurtrière, qui a décimé près d’un quart de la population timoraise. 
 Les gens aujourd’hui donnent l’impression d’avoir tourné la page très rapidement, sans rancœur apparente contre les indonésiens, parlant volontiers Bahasa Indonesia avec quiconque et achetant les produits exportés par Jakarta. Mais au détour d’un jour comme les autres, un collègue peut facilement vous annoncer que les os de son père, disparu il y a 30 ans, viennent de lui être restitués. Quelle force est nécessaire pour continuer une vie quotidienne normale avec encore tant de blessures ouvertes…
Le pays est très beau, d’une beauté tropicale sauvage.  
 Cette moitié d’ile (l’autre moitié – le Timor Occidental – appartient à l’Indonésie) est un caillou au milieu de l’océan, rocailleux et escarpé.
Les montagnes tombent dans la mer turquoise. On monte rapidement à 1500 mètres d’altitude pour surplomber la côte qui serpente parallèle à la barrière de corail. L’intérieur des terres est très vert : des verts plats des rizières aux verts torturés de la jungle des collines. 


Le pays se développe très vite. Les gens des zones rurales se ruent sur la capitale Dili avec l’espoir d’y trouver une vie meilleure et d’échapper à leur sempiternelle existence d’agriculture de subsistance. Les jeunes surtout y voient un passeport pour l’avenir. 

Ils y trouvent effectivement le nouveau centre commercial du pays, de grosses voitures clinquantes qui ont du mal à rouler sur les routes cabossées du pays et des vols directs pour Singapour. Mais peu arrivent à entrer dans cet autre monde.
Quel espoir alors pour ce million de timorais ? L’atout secret du pays se trouve au fond de la mer : des réserves pétrolières dont tout le monde attend les dividendes. L’or noir finance déjà la reconstruction des routes et des écoles, les bourses d’études pour envoyer les meilleurs élèves en Australie, et l’électrification de l’intérieur. Encore un peu de patience semble donc nécessaire pour que ces efforts permettent aussi à sortir de la pauvreté la moitié de la population, à créer des emplois pour tout le monde et à améliorer les services sociaux de base.
Au final le Timor-Leste n’est pas un cliche ni non plus l’Asie à laquelle on s’attend…"
 (c'est une fleur de banane que tient candie, et c'est très bon en salade, dit-elle)

mardi 22 octobre 2013

forêt luxembourgeoise

vus au détour d'une rando en forêt luxembourgeoise, au milieu de nulle part.

des insectes en fer et bouteilles de gaz


des rideaux de laine


des tableaux de laine enchassés dans la roche


ça s'passe com'ça au luxembourg

lundi 21 octobre 2013

and the winner is...

 
le parti de juncker, le csv, en terme de voix et de sièges du moins, mais sans qu'il ait la majorité.

 


du coup les résultats permettent d'envisager deux scénarii.

le premier est une alliance entre les chrétiens-sociaux de juncker et les libéraux de bettel (actuel bourgmestre de luxembourg ville, jeune loup local), 


qui disposerait d'une majorité assez confortable de 36 sièges et réunirait à la fois le premier parti du pays et celui qui a le plus progressé. ça s'est déja fait entre 1999 et 2004. mais c'est un mauvais souvenir pour tout le monde et juncker préfèrerait reconduire son traditionnel tandem avec les socialistes, malgré la défection de ces derniers cet été, qu'il a mal vécue (il avait dû démissionner).

un scénario plus rock-and-roll verrait le renvoi dans l'opposition des chrétiens-sociaux, au pouvoir presque sans interruption depuis 70 ans, par la formation d'une coalition entre les libéraux, les écologistes et les socialistes. autrement dit tous contre un...

la balle est dans le camp de juncker qui doit faire des propositions...

dimanche 20 octobre 2013

mantelsonnden

dans le petit pays, je vous l'ai dit, c'est calme. 
ça veut dire notamment que le shopping s'arrête en semaine entre 18h00 et 19h00 quoiqu'il arrive, et qu'en fin de semaine le dimanche est ultra-sacré. ici pas de débat sur le travail le dimanche, c'est NEI !
sauf, sauf... pour mantelsonnden. c'est le dimanche des manteaux et ce jour là tout est ouvert de 14h00 à 18h00. l'origine de cette journée remonte à l'époque où les gens de la campagne se rendaient en ville le dimanche précédant la toussaint pour acheter un nouveau manteau d’hiver en vue de l’exhiber le 1er novembre.
donc ce dimanche là la carte bleue chauffe à mort...

 ça s'passe com'ça au luxembourg

élections au luxembourg

aujourd'hui dans le petit pays on se rend aux urnes pour les élections législatives anticipées. 
vous qui suivez assidument les actualités du grand duché depuis que vous savez que j'y suis, vous savez que le 12 juillet dernier l'indéboulonnable premier ministre, à son poste depuis 18 ans, à dû démissionner pour une sombre histoire qui remonte à plusieurs années.
ici les élections sont obligatoires. il va donc falloir une sérieuse raison si on veut rester au lit toute la journée ou aller à la pêche. l'amende encourue est de 100 à 250 euros pour une première abstention non justifiée et monte à 1000 en cas de récidive.
c'est un scrutin de liste à la proportionnelle. il s'agit d'élire au suffrage direct les 60 députés qui siègeront 5 ans à l'unique chambre qui compose le parlement luxembourgeois. 


le système est complexe, si ça vous intéresse, allez voir

il y a 9 listes candidates. 

la gauche
(socialisme démocratique)

alternative democratic reform party - ADR
(national conservateur)

le parti communiste - KPL

parti démocratique - DP 
(libéral conservateur)

parti pirate du luxembourg

les verts

luxembourg socialist workers parti - LSAP
(démocrate social)

parti populaire chrétien social - CSV 
(démocrate chrétien)

partei  fir integral demokracy - PID
(le parti de l'homme de la rue, pour un changement de système)


9 listes mais mais peu de suspense. beaucoup de gens pensent que le parti de juncker (le CSV) sera réélu et juncker à nouveau premier ministre. mais après 18 ans à ce poste, d'autres le trouvent usé...

ce soir les urnes auront parlé !

samedi 19 octobre 2013

censure vendéenne

la vendée est terre royaliste et conservatrice on le sait. vous en doutez ?


cette photo fait partie d'une exposition en plein air sur la pêche elle a visiblement été jugée indécente... 
c'est pas mal aussi avec un costume orange...

vendredi 18 octobre 2013

quérulence

non, je vous rassure, ce n'est pas une maladie honteuse.

voyons ce que nous dit le dictionnaire :

quérulence, nom féminin (bien sûr) : activité orientée vers la réparation d'injustices et de dommages imaginaires. 
c'est aussi, en psychiatrie un délire de revendication, autrement dit une tendance pathologique à chercher querelle et à revendiquer. 

bon les dommages ne sont pas toujours imaginaires, ou plutôt ils le sont souvent d'un seul point de  vue..
il paraît que mahomet était comme ça. mais il n'est pas le seul... leptitlu lui-même ...


jeudi 17 octobre 2013

la forza del destino


hier soir, à peine rentrée de france, compagnon idéal et moi foncions à l'opéra. une première pour moi. madame mère est une passionnée mais elle n'a jamais réussi à me convaincre de me taper 3 heures à entendre des gens brailler en italien. mais comme il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, avant même notre arrivée au luxembourg j'avais pris deux billets pour cet opéra de verdi qui se jouait à 2 pas de chez nous, malgré la tête dubitative de compagnon idéal.

et bien moi je vous le dis, on a été scotchés. des voix incroyables, une mise en scène décoiffante, de la musique plein les oreilles. 
bon l'histoire est plutôt tristoune, il est question d'amour, de vengeance et de mort (what else ?), mais franchement, c'était génial. je vous donne un petit aperçu de la musique (et ne me demandez pas pourquoi le chef dirige avec un cure-dents)

mercredi 16 octobre 2013

dsk devient lsk

attention DSK débarque au luxembourg...
mais maintenant on ne dit plus DSK, on dit LSK.
le 18 octobre il deviendra président du conseil d'administration d'une banque d'affaires cotée en bourse. 
après socialo, dom fait maintenant banquier d'affaires, ben oui quoi, ça gêne qui ?


au moins au luxembourg il pourra sortir en porsche sans qu'on l'emmerde !

mardi 15 octobre 2013

billard

une fois n'est pas coutume, petite virée au billard, un vendredi soir.

 
pas de don spécial, ni d'expérience, malgré les apparences

 

 
peu de chance qu'on en acquiert d'ailleurs cette année parce qu'au luxembourg on peut encore fumer dans les bars en général et donc les billards, en tous cas jusqu'au 1er janvier 2014. 
autant dire qu'on a l'impression de se plonger dans un cendrier géant. c'est insupportable. on attendra donc 2014 pour la prochaine tentative...