dimanche 27 février 2011

la croisiere s'amuse

aujourd'hui, ou plutot cette nuit, a l'autre bout du monde, il y avait la fete : c'etait l'anniversaire de mahieddine, toujours jeune et beau, malgre ses 50 ans tous frais.
alors, par dela l'ocean, les montagnes et les steppes on etait presents nous aussi pour feter ce moment avec nos amis.
ca donne ca, a 9 heures du mat, sous les yeux ebahis de notre voisine qui se demandait bien ce qu'on foutait dans le jardin, en maillot avec des cocktails : et bien on chantait "joyeux anniversaire' en direct avec l'aide de m. skype.
bisous fort a mes amis de montreal !!!

mardi 22 février 2011

souscrire a la newsletter

jetez un oeil en haut a gauche de ce message : desormais vous pouvez souscrire a la newsletter, il suffit d'entrer votre adresse email et vous serez informe de toute nouvelle publication sur votre blog prefere leptitludeparlemonde...

lundi 21 février 2011

kate et will a la noce

vu dans la presse ce matin

Comment s'habiller pour le mariage du prince William ? Par TF1 News (D'après agence)




je n'y avais pas encore reflechi et comme ca approche je vous fais suggestions : 

- l'Egyptienne, encore qu'en ce moment celle la n'a pas le vent en poupe...

- la reine, mais si elisabeth est la elle risque de s'agacer. et kate est peut etre susceptible... mieux vaut choisir la duchesse, elle, elle est bannie


pour les messieurs, je recommande celui ci, will est bien gentil, mais un peu lisse : la bouillante kate appreciera votre participation d'autant que la plupart des invites porteront les memes trucs ultra classiques





si vous emmenez un copain vous vous sentirez moins seul avec votre jupette et kate et will seront touches : n'oubliez pas qu'ils etaient colocs a st andrews.



enfin, tout se terminera autour d'une de ces bonnes tables dont nos voisins sont coutumiers





vu encore dans la presse. Le carton d'invitation précise le code vestimentaire exigé : "uniforme, jaquette ou tenue de ville". je vous ai donne des idees, ca devrait l'faire... vous devriez etre fin prets quand le carton arrivera.

si vous trouvez cette recherche fatigante, stressante, eprouvante, consolez vous en vous disant que le travail sera deja fait pour charlene et albert. 

dimanche 20 février 2011

la pub de sixt

juste un petit mot pour ceux qui croiraient que je fais subventionner mon blog (alors que ca ne coute rien) par une compagnie de location de voiture. la pub est parue juste apres les revelations sur les vacances exotiques et surtout economiques de mam et fillon... je l'enleverai quand j'aurai avale la couleuvre...

mercredi 16 février 2011

message pour les filles

et voila les filles on est presque fin fevrier, bientot on sera a la plage (surtout vous d'ailleurs) il faut donc voir les choses comme elles sont et non pas mettre la tete dans le sable, d'autant qu'avant le sable justement il y a l'epreuve de l'achat du maillot, qui est toujours terrible.
oui il est encore temps de perdre ce petit capiton disgracieux, cette peau d'orange recalcitrante et cette couche d'isolation qui nous a servi tout l'hiver a nous proteger des froids extremes auxquels nous sommes exposes et qu'autrement on affronterait sans defense..
donc c'est decide, on s'y met.
non on n'attend pas lundi.
non, on ne finit pas le pot de nutella (d'autres s'en chargeront)
et non, on ne reprends pas une troisieme fois du fromage...
c'est parti, et pour vous aider j'ai repere plein de sites sur internet ou vous pouvez trouver des tas d'amies motivees comme vous (comme nous), pretes a se bourrer de chou (et non pas le mou), a ne manger que du brocoli pendant 10 jours (11 faut pas exagerer) ou a alterner ananas et pousses de bambous(exotique)
attention au weight watchers, la duchesse du jambon l'a vante mais ca n'a pas l'air de durer et en plus elle est ruinee, je ne sais pas s'il y a un rapport, mais mieux vaut eviter, d'autant qu'il y a l'embarras du choix... il y a les dukan, alli, bikini, dissocie, fricker, montignac, cretois, scarsdale, le vinaigre de cidre au petit dej.
y en a pour tous les gouts... et en plus on gagne du temps, pas de cuisine a faire, pas de vaisselle, rien a ranger et pas de courses, parce que 15 kgs de brocolis ou 15 kgs d'ananas ca prend pas trop de temps pour faire son choix..
donc on a tout a gagner.
pis y a aussi la gym, le pilates, la power plates, le ballon, le cardio, le running, le palper-rouler, l'huile tonic de clarins, la tisane ventre plat de ducros (pourquoi il se decarcasse), les longueurs de piscine...
et si ca ne part toujours pas, si ca s'accroche, si ca resiste, y reste toujours la lippo succion.
enfin avant d'en arriver la faut quand meme essayer... non ?

lundi 14 février 2011

marketing et nostalgie

l'an dernier, allez savoir pourquoi, petit bateau, la firme de sous vetements bien connue, a decide de supprimer de sa ligne les chemisettes a bretelles.

j'en ai de toutes les couleurs, je les mets la nuit, le jour, avec un tailleur ou un short, la semaine ou le week end, au bureau ou en vacances. j'en portais un quand j'ai ete interviewee au journal de france 2 en avril 2009 et j'en porte un a l'instant meme. je ne me suis toujours pas remise de cet arret brutal et sans sommation. j'ai charge madame mere d'ecumer les solderies, je suis allee voir sur ebay, j'ai fait toutes les boutiques dediees a la marque, sans succes. j'ai donc renonce la mort dans l'ame et j'userai les miennes jusqu'a la trame...

dans le meme ordre d'idee j'ai dans mon bureau un grand panier plein de bonbons, et notamment des carambars. en plus des classiques, au caramel, dans un emballage jaune, il y en a des nouveaux, au fruit de la passion, a la peche, au coca, a la fraise... et bien, a votre avis, sur lesquels mes visiteurs se jettent ils ???  sur les carambars d'antan, dans leur papier jaune, avec un seul regret : les blagues de l'emballage ont ete supprimees...

et vous, que regrettez vous ?

dimanche 13 février 2011

les prophetes ou l'emprise du milieu



hier soir j'ai visionne "un prophete" film de jacques audiard sorti l'an dernier et dont on aimerait bien qu'il ne soit qu'une fiction : il est malheureusement plus proche d'un documentaire...

un jeune majeur recidiviste, illettre et sans famille, plonge pour 6 ans et c'est alors, sous l'autorite de l'administration, informee ou pas, complice ou pas, une plongee dans les trafics qui se poursuivent a l'interieur, la drogue, les codes mafieux, la hierarchie, bref les lois du "milieu" tout court, qui s'impose a lui. c'est comme un stage intensif multidisciplinaire a l'oppose de ce qu'aurait du lui offrir la prison, l'Etat, pour essayer de changer le cours de son destin et au dela, celui de la societe.

dans le meme temps, nos politiciens actuellement aux affaires, et notamment le premier d'entre eux, qui je le rappelle a ete elu par une majorite de francais esperant qu'il saurait remettre un peu d'ordre, d'equite et de morale dans un systeme serieusement en manque de reperes, se laissent aller (a l'insu de leur plein gre ?) -la vie est dure pour tout le monde- a se faire offrir des extras -voyages en tous genres et hotel au soleil, voire plus si affinites et sans doute aucun- par des chefs d'etats etrangers ou leurs affides, dont le moins qu'on puisse dire est que la fibre democratique et le respect de la liberte sont inversement proportionnels au montant de leur compte bancaire. si on veut croire que la profession de foi du premier de nos elus etait sincere (un peu d'ordre, d'equite, de moralite... vous me suivez ?) on se demande s'il n'est pas tout simplement impossible de reformer le vieux systeme, qui parait tout de meme serieusement pourri. 

dans un cas comme dans l'autre, desolee du raccourci, on a l'impression que l'individu ne peut rien contre son milieu, qui continue son chemin devastateur sans pouvoir etre inflechi. que les regles sont immuables et les travers appeles a se reproduire eternellement. ca me rappelle les cours de philo...

ainsi le petit jeune mal parti dans la vie ne pourra pas inverser le cours de son destin, preparant en prison son retour "aux affaires" et l'homme politique, meme anime des meilleures intentions, pourfendeur des passe-droits, prebendes et autres malversations ne pourra pas non plus ebranler un systeme qui annee apres annee profite, d'un cote comme de l'autre, toujours aux memes.

ou alors, et c'est peut etre pire, tout cela n'est qu'une illusion, le systeme tel qu'il fonctionne depuis des lustres sera toujours plus pourri, chacun essayant juste d'en tirer -chacun son tour- le plus grand benefice dans un minimum  de temps, et alors tout cela, les juges, la prison, les lois, les promesses electorales, tout cela n'est que bruit et vent

en verite je vous le dis comme je le pense, dans un cas comme dans l'autre, tout cela est bien deprimant. et je ne parle pas de l'inde, je parle de la france...

samedi 12 février 2011

une pensee triste qui se danse

les amateurs auront reconnu la definition du tango selon un illustre porteno qui a pour nom enrique santos discepolo ;  enfin il n'etait peut etre pas porteno du tout, c'est a dire habitant de buenos aires, et d'ailleurs la prof de jeudi soir non plus, elle etait allemande, et repondait au doux quoique fort guttural prenom de regina...
mais par contre qu'est ce que c'etait triste... si on pense que le negrier appelait tango l'enclos dans lequel il parquait les esclaves noirs avant l'embarquement, ca donne une idee de l'enthousiasme qui illuminait nos visages en esquissant les pas (en gros un devant l'autre) dont elle venait de nous expliquer tres longuement l'enchainement et la signification profonde.
dieu merci les plaintes dechirees et lancinantes du bandoneon venaient sauver les impudents dont les baillements quoique reprimes auraient sans doute deplus a la sculpturale maxima regina. 
merci surtout a notre primesautiere polka (danse originaire de boheme, qui peut etre piquee, sautee, glissee ou tournante mais toujours a deux temps, de tempo assez rapide, aux rythmes bien articules donc tout sauf triste) merci donc a notre polka pour avoir agremente la soiree de ses mines, faceties et lechouilles et que la fameuse pensee triste qu'elle se danse ou non n'a absolument pas effleuree... 

mercredi 9 février 2011

compagnon ideal sur les traces de grand corps malade

Derriere ma f'netre

La près d'l'escalier,
Enfin c'est plutôt le coin,
Où tout le monde s'assoit pour téléphoner
J'vois un rayon de soleil qui passe
Et un p'tit bout de jardin
Du bâtiment d'en face.
Depuis ma fenêtre,
J'ai vu qu'hier après midi
Il y a avait eu une fête,
Un pique-nique plein d'femmes en saree
Et d'sahibs en kurta

Sur ce morceau de verdure
Et ben devine quoi ?
Ce matin, c'est jonche d'ordures...
Des restes d'assiettes en alu
Des chaises renversées, même pas retenues,
Des bout d'papier gras,
Bien dégueulasses
Et des restes de repas
Partout sur la place.
Depuis ma fenêtre, j'vois cette misère
Dans ce p'tit jardin qui avant était bien vert,
J'le trouvais sympa, voire même un peu intime
Mais maintenant c'est plus qu'un champ de ruines...
Franchement, quand je r'garde depuis ma f'nêtre,
Enfin si on peut l'appeler comme ca,
Y a la déprime qui m' guette
Tellement c'est crade en bas
Et j'me dis qu'il vaut mieux arrêter de regarder...
Bon allez laisse tomber,

Je retourne bosser !

les ptits matins

le petit dejeuner donne toujours lieu a une scene savoureuse.
moi je suis du matin et donc je suis toujours de bonne humeur en me levant, je ne crois pas exagerer. ca peut se gater dans la journee mais le matin je suis en forme.
compagnon ideal est du soir et son humeur matinale varie avec l'heure a laquelle il s'est leve. 6h30 c'est trop tot, il es toujours, comme il dit en "plein sommeil paradoxal" notion sans doute heritee de ses etudes en biologie et cent fois rechauffee, donc a 6h30 c'est difficile, mais il se reprend tres vite.
fils cadet a toujours besoin qu'on le reveille. malgre ses 17 ans la petite merveille technologique que constitue un reveil lui est encore inconnue. on va donc dans sa chambre le tirer du sommeil. il arrive quelques minutes plus tard, a moins que shiv ne doive retourner toquer a sa porte, en maugreant des trucs inintelligibles et se jette avec un juron sur l'interrupteur pour eteindre la lumiere qui lui parait tout a coup cruellement aveuglante. on se retrouve donc tous dans la penombre, au grand dam de shiv, qui, passe l'etonnement des premieres fois, s'y est tout de meme habitue... et on poursuit notre repas a tatons. fils cadet, apres avoir lache un borborygme en reponse a une question sur la qualite de sa nuit, plonge dans ses cereales, tous cheveux dans la figure, vetu d'un tshirt douteux (ah ou sont les jolis pyjamas DPAM...) et mange sans un mot ses sacro saintes chocapics. apres quoi il se leve et lache un "je vais me recoucher" sinistre.
j'aurais aime vous proposer une photo pour illustrer ce petit mot, mais vu l'humeur de fils cadet, je ne m' y risquerais pas... et comme google est mon ami je lui en ai pique une... je suis sure, neanmoins que vous imaginez la scene sans peine...

samedi 5 février 2011

le mali du rajasthan



le mali c'est notre jardinier : un fier rajasthani a turban (sauf aujourd'hui) et dhoti. il vient tous les jours une petite heure, et enchaine les interventions dans plusieurs jardins du coin dans lesquels il se rend a velo.
il a pas l'air comme ca mais il en connait un rayon cote fleurs. evidemment il plante exclusivement ce qu'il a envie de planter quoique je lui montre a chaque fois ce que je veux sur internet. je ne sais donc jamais ce qui va pousser dans mon jardin. cette annee j'ai demande des dahlias, qu'a-t-il plante ? le suspense est entier. fin de l'enigme d'ici une dizaine de jours, car le printemps montre le bout de son nez.
en attendant il nettoie les feuilles mortes (qu'il balance derriere le mur...) et il arrose (a l'indienne).

l'inde au quotidien


voici deux photos prises ce matin qui illustrent bien la vie quotidienne en inde : les problemes de voiture (notre toyota n'a pas voulu demarrer ce matin), d'installation electrique ou de plomberie, les pannes d'electricite ou d'eau sont notre lot quotidien, et c'est assez penible. a cela il y a de nombreuses raisons qu'il serait trop long d'expliquer ici, et un denominateur commun : la notion de "specialiste", plombier, electricien, mecanicien ou meme chauffeur est tres approximative pour ne pas dire carrement imaginaire. le plombier d'aujourd'hui sera electricien demain, toiletteur pour chien apres demain et chef cuisinier trois jours plus tard, avec plus ou moins de bonheur, surtout pour ses clients, dont nous sommes. j'ai deja eu l'occasion de vous raconter les peripeties inherentes a notre installation en 2008.
a cote de ca, et c'est ce qui nous rend schizophrenes vis a vis de ce pays, on peut, je vous l'avais aussi raconte en 2008, arriver le soir du travail et trouver, gare devant notre porte...un elephant peint et harnache de couleurs vives, qui semble attendre le client. ce matin donc, apres que l'eau nous ait fait defaut de meme que la voiture (vdm), au coin de la rue se trouvait un elephant, sans doute loue pour egayer l'anniversaire d'un enfant du quartier. il sera regale pendant toute la fete de regimes de bananes et autre fourrage, et apres quelques tours du quartier, nous quittera non sans nous avoir gratifie de quelques dizaines de kilos de crottes en plein milieu du chemin.
l'inde c'est ca aussi, des trucs qu'on ne voit nulle part ailleurs et font, entre autres, le charme de ce pays si particulier

billet d'humeur (mauvaise)

pas d'eau au robinet ce matin... en revanche il y a de l'electricite, le pignouf d'a cote s'excite sur sa perceuse... l'inde, un pays emergent... grrrrrr

jeudi 3 février 2011

polka


sur le sac a dos de quentin

en fevrier 2009 polka est arrivee a la maison. j'ai attendu 50 ans pour avoir le chien de mes reves. j'ai toujours voulu en avoir un, mais je n'ai jamais pu. et un jour j'ai saute le pas, j'ai mis une annonce sur internet pour trouver un cocker anglais noir, et j'ai touve un cocker americain blanc. rendez-vous pris chez un veterinaire, on se retrouve au bout de la ville nez a nez avec un chien minuscule, tout blanc, qui couine. elle etait a croquer et quoique ce n'etait pas du tout ce pour quoi on s'etait deplaces, on est tous les trois tombes amoureux d'elle et on l'a adoptee. elle avait 2 mois, pouvait a peine monter dans son panier, elle ne savait pas descendre les escaliers et elle faisait caca et pipi partout. lola n'a pas apprecie son arrivee, et peut etre est elle partie parce qu'elle pensait que sa place etait prise, on ne le saura jamais, et elle repose dans notre jardin de safdarjung... depuis polka est au centre de toutes nos attentions, on la couvre de caresses et de baisers et elle nous rend mille lechouilles, nous fait la fete des qu'on se reveille ou qu'on rentre du travail, nous couve du regard de ses beaux yeux de cocker, nous suit partout, bref, elle nous rend fous, et tout comme lola, tout le monde l'aime : madame mere, zanine, fils aine et les amis. nos tentatives de dressage par un professionnel n'ont pas donne grand chose, alors on la prend comme elle est avec ses 2-3 defauts et ses qualites, et notre vie ne sera plus jamais la meme.  

dans le petit carre de verdure de st gilles