dimanche 24 septembre 2017

les glaciers

je n'en avais jamais vu. et j'ai enfin compris ce que signifiait en vrai la fonte des glaciers. enfin si on veut...

voilà pourquoi on appelle cet endroit la mer de glace. autrefois c'était un amas qui ressemblait en effet à un bras de mer, rempli de glace


 

le même glacier, avec 350 ans d'écart.

on voit bien que la surface autrefois occupée par la glace s'est réduite, même si ce n'est pas à la même saison. 
la surface qui semble n'être plus que de pierraille reste en fait de la glace très épaisse dans laquelle on peut creuser des tunnels, mais au dessus la glace de surface s'est asséchée et a reculé. il semble même que le glacier avance de 90 mètres par an..

de près ça donne ça, et on voit bien l'épaisseur de ce qu'on pourrait prendre pour du rocher.

glacier de bionassay

le glacier des bossons

cette glace très épaisse libère parfois des ossements, ou même des bouts de corps de passagers tombés ici en 1950 et en 1966 lorsque 2 avions d'Air India s'étaient crashés à cet endroit. cet été on a retrouvé une main et une jambe.
 




samedi 23 septembre 2017

l'aiguille du midi

l'aiguille du midi culmine à 3842 mètres et c'est la plus haute des aiguilles de la chaîne. on l'atteint en 20 mn de téléphérique, et 2 étapes.
une tour de télécommunication y a été installée et tout un complexe à la fois touristique et sportif, très impressionnant, y a été construit en à peine 5 ans de 51 à 56.  


c'est le point de départ de la descente de la vallée blanche.
 



l'escalier qui surplombe la vallée. des différentes terrasses on voit non seulement le mont blanc mais un panorama magnifique.


on peut même mettre un pas dans le vide




 
il paraît que vu depuis le centre-ville, le soleil passe au droit du sommet aux alentours de 12 heures. nous on n'en sait rien parce qu'à midi on était at the top of the world !



avouez qu'on a eu un temps magnifique !






vendredi 22 septembre 2017

4807 mètres

t'es un ancien si tu crois toujours que le mont blanc culmine à une altitude de 4807 mètres. 
en 2017 il mesurait 4808.72
pour mesurer le mont blanc, on commence déjà par trouver le point culminant, qui peut bouger et qui a tendance à filer vers l'italie ces dernières années. une fois le sommet trouvé, on plante une mini-canne sur laquelle est installé un GPS de haute définition, 5 mn après on a l'altitude à +précise de 2 à 5 cm près... cette mesure est prise tous les 2 ans environ.
nos connaissances mises à jour, on va voir au plus près, malgré le prix prohibitif des remontées

un petit vin chaud pour attendre notre tour 
(2 heures 30, avec réservations par internet)

et on y est. ben on n'est pas tous seuls.

 y a les sportifs à crampons

sur la crête, en file indienne, à plusieurs niveaux 

les alpinistes (regardez les traces de leurs pas)

les flemmards en télécabines


et nous 





bon, il faut reconnaître, que, malgré le prix, malgré le monde, malgré l'attente, c'est quand même tout simplement
ex-tra-or-di-naire
surtout par un tel beau temps

mercredi 20 septembre 2017

que la montagne est belle

géraldine m'a dit que la barre était placée haut avec les photos de béné, que vous pouvez voir en cliquant a droite un peu plus bas, sur l'onglet "un blog parigot".
et bien chiche, je relève le défi !
vrac de photos prises au hasard de randos ou en haut de l'aiguille du midi, dont je vous parlerai bien sûr. le petit nuage de chantilly coiffe pile poil le mont blanc.





elle est pas belle la france ?

ps : titre emprunté à jean ferrat

mardi 19 septembre 2017

nomades vous dis-je

quand même avant de tenter le challenge photo avec béné, il faut que je vous montre le périple de cette année...


je résume : bruxelles -paris - haute-savoie - grenoble - privas - saint gilles - paris - bruxelles...
nomades, vous dis-je...

lundi 18 septembre 2017

retour aux fondamentaux

les vacances quand on est loin, c'est un peu le retour aux fondamentaux...

atterrissage à paris, et une petite pensée pour cette belle ville chère à notre coeur,


 

mais départ immédiat pour la haute savoie, qu'on est pressés de découvrir et il y a près de 7 heures de route...

 7 heures plus tard donc, vue de notre balcon. ça valait le coup !

après un petit ajustement, nous voilà équipés
 

polka aussi

et le festival peut commencer 

 que la nature est donc belle et préservée en montagne


les balades en toute quiétude et au frais, 
il faut avouer que ça nous manque
 



et les fondamentaux c'est aussi revoir des petits bouts de famille


samedi 16 septembre 2017

leptitlu rentre de vacances

leptitlu rentre de vacances après un mois partagé entre la vallée de chamonix (merci béné) et la vendée, avec compagnon idéal et polka et des participations familiales et amicales ponctuelles mais denses et chaleureuses. 
très belles vacances donc, déconnectées et relaxantes, dont je vous donne un avant goût avant de vous raconter tout ça en détail les jours à venir.


il était temps qu'on parte... 
le frigo était quasiment vide
 

et on était pas tous seuls à vouloir partir en vacances. 
au premier plan les fameuses delsey

aussitôt débarquée de l'avion, 
direction la haute-savoie
 

 puis 10 jours plus tard, les plage de l'atlantique


 le 9 septembre on remonte vers le NORD

aéroport de zaventem depuis l'hôtel, moche mais pratique


et le 11 retour au bercail  

ce bercail encore bercail pour une année puisque je quitterai le burundi en principe en août 2018 pour de nouvelles aventures sous d'autres cieux. dernière année donc, si tout se passe bien.